Le sport est revenu au grand galop ces dernières années, à coup de VTT, courses à pied, trails, basic fit, etc.
Toutefois, il est important de garder à l’esprit que si vous êtes déjà épuisés par des journées de travail à rallonge, des embouteillages et des réunions qui vous mettent en tension mentale, physique et intellectuelle, vous êtes déjà peut-être en surmenage.

Celui-ci épuise votre « stock d’énergie ».

Il devient alors plus préjudiciable d’aller encore dépenser le peu d’énergie qu’il vous reste plutôt que d’essayer de le thésauriser en diminuant les activités physiques du soir (qui, en plus, excitent le corps avant d’aller dormir).
Vous pouvez les remplacer par des activités plus douces telles qu’un peu de marche, d’un repos total dans un fauteuil, etc.

Je ne dis pas que l’activité sportive est néfaste, au contraire.

C’est le surplus d’activité physique quand on est déjà épuisé qui est néfaste.

Vous ne faites pas de brusques accélérations avec votre voiture lorsque l’indicateur d’essence est au plus bas. Au contraire, vous roulez en essayant de consommer le minimum jusqu’à la prochaine station essence.